dimanche 7 juin 2009

Perspectives

Et bien, ça fait un petit moment que je n'ai pas écrit ici, peut-être parce que je passe mon temps à écrire sur un autre support virtuel, qui est la page word de mon mémoire.... pas encore tout à fait fini, mais en voie de l'être. Et je sature assez incroyablement en cette fin d'après-midi, donc je me suis dit que - plutôt que de traîner sur facebook - j'écrirais un petit mot ici.

Le commentaire de Ju me conduit à parler du apprenticeship que j'ai obtenu (yey!). Je suis très très heureuse, mais sans me rendre encore bien compte de toutes les implications de ce déménagement. C'est sans doute aussi dû au fait que je dois encore rendre mon travail de M2 pour en avoir vraiment fini avec mes études. Donc, je ne me donne pas trop le loisir de penser à ce qui vient après. Mais à partir de vendredi prochain, les perspectives sont ouvertes et les rêves possibles!

Dans tous les cas, je suis contente parce que je suis enfin en paix avec Paris, et je n'ai pas le sentiment de partir pour échapper à la ville. Je pars parce qu'il y a un théâtre génial qui veut bien de moi, c'est tout. Si j'étais partie il y a trois mois, les choses seraient bien différentes. Peut-être que si je partais dans six mois aussi. Mais là en ce moment, partir n'est pas une fuite. C'est plutôt une aventure. Une perspective... c'est ça qui me manquait je crois. Des perspectives d'avenir. Parce que finir ses études, mine de rien, c'est un peu brutal surtout quand il n'y aucun autre débouché après à part faire une thèse! Et Dieu - et pas que lui, d'ailleurs - sait que je ne suis pas faite pour écrire une thèse!

Avoir participé à la pièce du club théâtre de Télécom Paris m'a comforté dans l'idée que je suis une inconditionnelle du théâtre incarné. L'analyse m'intéresse aussi, mais ne m'apporte pas cette joie que j'éprouve en travaillant au sein d'une équipe pour monter un projet. Donc, il est temps que je m'attèle à ce que j'aime vraiment faire! Ma mère disait souvent ça quand j'étais petite et inconsolable: "you can't have everything you want in life"... but what if, sometimes, you actually can?

Pour la route, une photo de la grille du jardin du Luxembourg, la nuit, toute en perspective...

2 commentaires:

Cyril a dit…

Emouvant adieu à Paris, ou du moins au revoir.
J'espère que tu vas trouver ce que tu cherches !

Anonyme a dit…

Perhaps you can't always have everything you want in life but you can always strive toward the best things you want and endeavor to attain the best things life reserves for you!
Go for it!
Mom